Comment entretenir correctement mon matelas ?

Avr 12, 2022 | Maison

Nous avons réuni dans cet article nos 5 conseils les plus importants pour bien entretenir vos matelas. Si vous suivez ces conseils, vous prolongerez la durée de vie de votre matelas et vous aurez toujours un environnement de sommeil hygiénique.

1. Laver la housse du matelas tous les quatre ans

De nos jours, presque tous les matelas sont équipés d’une housse lavable. Toutefois, vérifiez toujours avant le lavage si votre housse de matelas est lavable et respectez strictement l’étiquette d’entretien individuelle du fabricant ! L’étiquette d’entretien se trouve généralement à l’intérieur de la housse. Nous recommandons un lavage après quatre ans pour les housses de matelas lavables.

Utilisez pour cela une lessive liquide sans azurants optiques. Une très petite quantité de lessive suffit déjà : la quantité d’un dé à coudre. À ce stade, vous devriez renoncer aux lessives en poudre, car la poudre ne se répartit pas correctement et n’est finalement pas entièrement lavée.

Veillez toutefois à toujours respecter la capacité de charge maximale de votre machine à laver. Les machines à laver surchargées entraînent rapidement un déséquilibre qui peut endommager la machine. Les housses de plus de 100 cm de large doivent être confiées à un teinturier. La housse ne doit jamais être placée dans le sèche-linge après le lavage. Faites sécher la housse suspendue dans une pièce chaude ou à l’abri à l’air libre.    

Drap absorbant matelas

2. Retournez le matelas au moins tous les deux mois.

Si un matelas n’est utilisé que d’un seul côté, cela entraîne tôt ou tard la formation d’un creux au milieu du matelas. Afin de garantir une usure uniforme du matelas, il convient de le retourner à intervalles réguliers. Cela permet d’exploiter au maximum la durée de vie du matelas.

 Nous conseillons de retourner le matelas tous les deux mois, c’est-à-dire de poser la face supérieure du matelas sur le sommier. En outre, le matelas doit être retourné, c’est-à-dire que la partie qui se trouvait près de la tête du sommier doit être placée au pied du sommier. Variez un peu : retournez le matelas une fois, une autre fois seulement, une autre fois encore retournez le matelas et retournez-le.

La plupart des matelas n’ont pas de face été et hiver, de sorte que le matelas peut être utilisé des deux côtés. Pour presque tous les matelas, le fait de les retourner n’a aucune incidence sur le confort de couchage, même pour un matelas dit à 7 zones : les zones du haut se répètent à l’identique vers le bas. Elles se reflètent pour ainsi dire dans la zone du bassin (la zone centrale).

Si vous souhaitez plus d’astuces, je vous invite à découvrir les conseils de la marque Emma pour entretenir son matelas.

3. Utilisez un protège-matelas entre le sommier et le matelas.

Le corps dégage environ un litre d’humidité par nuit : un protège-matelas empêche la sueur et les sels qu’elle contient de pénétrer librement dans le matelas à travers le fin drap-housse. Un noyau de matelas agit comme une éponge de rinçage : là où il est humide, il se ramollit, si une ventilation insuffisante et un sommier insuffisant s’y ajoutent, cela conduit rapidement à la formation d’un creux dans le matelas.

Le protège-matelas forme alors une barrière protectrice supplémentaire. De plus, elle empêche la poussière de pénétrer dans le matelas par le dessous. Une raison non moins importante est que les éléments en caoutchouc du sommier ne laissent pas de résidus colorés sur le matelas après quelques années.

Mais attention ! N’utilisez toutefois pas de protège-matelas de plus de vingt ans. Ceux-ci ont généralement une épaisseur de 1,5 à 2 cm, sont assez lourds et, surtout, laissent peu passer l’air, ce qui empêche l’aération du matelas.

Aujourd’hui, il existe des protège-matelas fins et perméables à l’air avec des picots sur la face inférieure qui empêchent le protège-matelas de glisser.

Protection matelas

4. Éviter une forte transpiration sur le matelas

Il existe des mesures qui sont à notre portée pour éviter ou du moins réduire la transpiration au lit. La transpiration est l’ennemi naturel du matelas, et plus particulièrement de l’âme du matelas. La transpiration, et plus particulièrement le sel qu’elle contient, endommage la mousse du matelas ou réduit sa durée de vie.

Utilisez une couette adaptée à vos besoins thermiques personnels. 80% du microclimat d’un système de literie dépend de la couette ! Si vous transpirez facilement, utilisez une couette plutôt légère et moins remplie.  

5) Veillez à une aération optimale du matelas

Le cadre de lit devrait idéalement être ouvert vers le bas, de sorte que l’air puisse atteindre le matelas non seulement par le haut, mais aussi par le bas. Si vous avez un cadre de lit avec un sommier intégré, celui-ci devrait au moins avoir des fentes ou des trous d’aération. En outre, vous ne devriez pas stocker trop de choses sous le lit, idéalement, rien du tout. Si vous ne pouvez pas éviter d’utiliser l’espace de rangement sous le lit, veillez à ce que les objets placés sous le lit soient en contact direct avec le matelas.

Par exemple, une couette d’hiver stockée sous le sommier pendant l’été et qui touche le matelas peut rapidement entraîner la formation de moisissures sur le matelas et la couette.    

Nous avons réuni dans cet article nos 5 conseils les plus importants pour bien entretenir vos matelas. Si vous suivez ces conseils, vous prolongerez la durée de vie de votre matelas et vous aurez toujours un environnement de sommeil hygiénique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES