Comment percer du carrelage ?

Lorsque vous avez des bricoles qui nécessitent de percer votre carrelage, la première inquiétude qui vous vient à l’esprit est : comment le faire sans le briser ? Y a-t-il des techniques spéciales à suivre ? Y a-t-il des perceuses spéciales carrelage ? Nous sommes là pour dévoiler tous les secrets d’un bon perçage de carrelage et tout au long de notre article, nous allons répondre à toutes vos inquiétudes pour qu’à la fin, vous saurez percer votre carrelage comme un pro, sans aucun dégât.

Tout d’abord, bien s’équiper !

Avant de percer du carrelage, il est important de bien choisir la perceuse, optez plutôt pour quelque chose de qualité et d’assez solide et qui sera maniable. Et ce qui d’autant plus important que la perceuse, c’est les mèches à employer, car en effet, pour chaque carrelage d’une certaine matière, il faut adopter une mèche spécifique, puisqu’il existe différents types de carrelage :

  • le carrelage à matériaux tendres à mi-durs ;
  • le carrelage en pierre naturelle ;
  • le carrelage très tendre.

Pour ce qui est des carreaux tendres à mi-durs, il faudra plutôt privilégier une mèche en céramique. Pour les carreaux très tendres, il faut choisir des mèches appelées «fraises en carbures», ce sont des mèches douces qui ne brutaliseront pas vos carreaux et effectueront ainsi, des creux propres sans dommage. Pour ce qui est des carreaux très durs, il est préférable d’opter pour des forets diamantés, car c’est les mèches idéales pour pouvoir transpercer un matériau aussi dur. Pour être tranquille, il faudra investir dans une perceuse complète, qui est équipée de tous les accessoires nécessaires, notamment toutes les mèches, et comme ça, quel que soit le type de votre carrelage, vous avez déjà ce qu’il faut.

La technique à adopter

Ici, nous pouvons constater deux cas de figure : le premier, est le fait de percer votre carrelage avant même de le poser, et le deuxième cas, est de percer le carrelage déjà posé.

Pour chaque situation, il faut adopter différentes options et différentes techniques. Si votre carrelage n’est pas encore posé, c’est une très bonne nouvelle, car vous pourrez le percer avant, ce qui sera plus facile pour vous. Pour ce faire, il faut tout d’abord prendre vos mesures, pour que le trou soit au bon emplacement qui correspond à la fixation de tuyau ou de câble en vue. Une fois les mesures prises et la marque faite , placez ce carreau sur une planche en bois, pour pouvoir centraliser les vibrations et éviter que le carreau ne se casse, et avant de percer, placez sur la marque qui indique l’endroit à percer un morceau d’adhésif qui va éviter au foret de glisser sur la faïence.

Vous pouvez commencer à percer lentement, puis après accélérer la cadence, mais toujours de manière progressive, avant d’arriver au bout, vous pouvez retourner le carreau et le percer de l’autre côté pour ne pas laisser de marque et faire un travail propre.

Pour ce qui est du carreau déjà posé, la technique est un peu plus complexe, mais ne change pas pour autant, car dans ce cas, il faut prendre en compte le mur aussi, donc à cet effet, il faudra opter pour une perceuse et une mèche qui pourront perforer le carreau ainsi que le mur. Avant de percer, marquez l’endroit à percer sur votre carrelage, puis recouvrez ce même endroit avec de l’adhésif pour éviter que la mèche glisse, puis humidifier le carreau pour éviter les risques de cassures et de fissures. Puis lentement, commencez à transpercer le carreau de façon lente au début, puis augmentez la cadence petit à petit.

Pour votre sécurité, protégez-vous avec des lunettes spécialisées pour éviter toute blessure qui sera due aux éclats de faïence.

Pour en savoir plus sur comment percer du carrelage, vous pouvez lire cet article

Percer votre carrelage avec une scie-cloche

La scie-cloche est réservée pour les endroits un peu particuliers, comme par exemple, près d’une prise électrique ou alors autour de l’évier. À ces endroits, donc, il faudra un trou un peu plus grand, c’est pour cette raison que la scie-cloche s’avère la plus adaptée. Pour ce faire, il faudra placer votre scie-cloche à l’endroit précis à percer, puis appuyez intensément et sans relâche vers le bas. Cette opération durera quelques instants, surtout si vous avez affaire à un carrelage dur en pierre ou en porcelaine.

Avec cet appareil, il faut éviter au maximum la surchauffe, car il pourra endommager votre carrelage. Il est préférable donc, pour ne pas avoir affaire à ce genre de problème, de lubrifier régulièrement votre machine.

Le prix exigé par un professionnel

Si vous ne voulez pas prendre le risque de faire vous-même ce travail de perçage, de peur de fissurer ou d’endommager votre beau carrelage, vous pouvez faire appel à l’expertise d’un professionnel dans le domaine. Il peut s’agir d’un électricien, un plombier ou un carreleur. Leur tarif varie entre 10 et 20 euros par trou, ce qui comprend évidemment la main d’œuvre et le matériel employé.

Cet article traite du sujet : percer du carrelage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *