Comment protéger sa maison contre les risques de foudre ?

Un article en ligne paru dans le Figaro rapporte que la foudre touche 1 000 000 de fois le sol français chaque année et que c’est également près de 20 000 sinistres qui sont recensés tous les ans.

Ces chiffres sont utiles pour relativiser notre situation, parce que comme nous n’avons pas l’habitude d’entendre parler de maisons parties en fumée à cause de la foudre alors par conséquent, nous avons tendance à ne pas nous préoccuper de ce phénomène pourtant bien réel.

Nous avons le sentiment d’être à l’abri, sans pour autant avoir de garanti à ce sujet. Il se peut en effet que nous fassions partie des 20 000 de l’année prochaine, qui sait ? On dit toujours, comme vous le savez, que ”ça n’arrive qu’aux autres”, mais en l’occurrence et pour rappel : nous sommes tous “l’autre” de quelqu’un d’autre.

  Comment prévenir au mieux les ennuies ?

Vous avez déjà sans doute entendu parler des fameux paratonnerres. C’est l’équipement de base à installer sur une structure pour éviter que la foudre ne lui tombe dessus.

L’appareil capte l’énergie de la foudre et la redirige vers la terre. Un ingénieux système qui pour son prix, en comparaison de celui d’une maison, vaut certainement le coup qu’on s’y intéresse.

Il existe également ce qu’on appelle les parafoudres qui sont placés sur les tableaux électriques et qui ont pour rôle de protéger ces derniers d’éventuelles surtensions électriques. Des surtensions qui, lorsqu’elles se produisent, peuvent provoquer des endommagements au niveau des appareils et systèmes électriques qui sont connectés.

Au-delà de ça, des dispositifs peuvent aussi être mis en place pour offrir des alternatives d’alimentation électrique si jamais l’orage venait à provoquer une coupure de courant chez vous.

Un groupe électrogène de secours, par exemple, vous permettra de conserver un accès à l’électricité quoi qu’il arrive.

  Faire appel à un bureau d’étude spécialisé :

Comme toujours, le mieux encore est de faire appel à un professionnel pour évaluer votre situation et déterminer vos besoins.

Nous l’avons dit plus haut, la foudre représente un risque réel et les dégâts potentiels qu’elle peut provoquer sont tels qu’il est préférable de revenir vers quelqu’un de spécialisé et de compétent pour définir ce qu’il faut faire ou non chez vous.

La solution adaptée n’est pas toujours la même selon les cas de figure. L’expertise d’un spécialiste pourrait en ce sens vous éviter d’investir de la mauvaise manière. Quitte à dépenser de l’argent dans votre installation, autant que cet argent ne soit pas jeté par la fenêtre pour une installation qui ne serait pas celle dont vous auriez vraiment besoin.

  En somme, mieux vaut anticiper que regretter :

Protéger sa maison ça a un coût, mais c’est quelque chose d’important. La foudre ne prévient pas et il vaut donc mieux s’y préparer avant qu’elle ne s’abatte sans crier gare.

D’autant que le prix d’une installation ou d’une étude est relativisable par rapport au prix de ce que nous avons possiblement à perdre. Sans forcément parler du prix même, parce que si quelqu’un perd  sa maison et se la fait rembourser par l’assurance, alors il n’empêche que les démarches administratives et tout ce qu’il faudra faire en attendant le remboursement comme déménagement par exemple, tout cela représente des désagréments aussi significatifs que peuvent l’être les seules questions d’argent.

Enfin, on peut même penser à l’avenir en se disant que le jour d’une revente de la maison alors que le dispositif de protection que vous aurez mis en place sera à ce moment-là rentabilisable puisqu’il sera alors considéré comme une plus-value notable.

Cet article traite du sujet : protéger sa maison contre les foudres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *