La VMC: un système de ventilation indispensable au cœur de la salle de bain

La VMC connue comme équipement motorisé présent dans les pièces de vie de la maison vise à renouveler et fluidifier l’air au cœur de la maison. Devenu un élément incontournable dans la salle de bain, la ventilation mécaniquement contrôlée est une obligation légale dans les logements depuis 1982. En règle générale, l’entrée des flux d’air se fait par les pièces principales de la maison et l’évacuation par les pièces sujettes à l’humidité.

Ce système de rotation de l’air est nécessaire pour purifier l’air de la maison. Deux dispositifs retiennent ici notre attention. En l’occurrence, il s’agit des dispositifs de VMC les plus connus et répandus :

  • Le système d’évacuation au cœur de la cuisine
  • La VMC propre à la salle de bain.

Le premier est censé renouveler l’air et garantir l’hygiène au cœur d’un espace sujet aux fumées et matières grasses. La seconde alternative offre toutes les solutions idéales pour évacuer les vapeurs d’eau de l’espace de bain.

Tous ses dispositifs pensés à merveille au cœur des logements neufs nécessitent des interventions particulières au cœur des maisons anciennes.

La VMC : un matériel électrique autonome et auto réglable

La VMC est un dispositif de purification et d’extraction de l’air de l’intérieur vers l’extérieur et vice versa. Au cœur d’une salle de bain, elle réalise des fonctions essentielles pour que tout l’écosystème de la pièce d’eau soit agréable à vivre. En effet, au cœur de la pièce de vie la plus humide du foyer, elle est l’intermédiaire indispensable aux variations soudaines de température. C’est donc elle qui fait barrage aux désagréments exercés par l’humidité que nous verrons par la suite.

A l’heure actuelle, l’un des meilleurs systèmes de VMC existant pour salle de bain est la version hygroréglable. C’est le modèle privilégié par les artisans de salle de bain. Cette innovation intelligente détecte automatiquement le taux d’humidité au cœur de l’espace de douche. De façon intelligente, elle réalise toute seule le travail lorsque les vapeurs d’eau chaude se propage dans la salle de bain. En calculant par elle-même les variations, le moteur électrique de la VMC s’élance pour aspirer plus d’air.

Ce système est pour le moment le plus satisfaisant qui soit. Il évacue le surplus d’humidité tout en préservant la température ambiante de la salle de bain.  Cette solution d’aération est idéale pour les pièces d’eau ne disposant pas de fenêtre.

Un système d’aération luttant efficacement contre l’humidité

Vous avez peut-être pu observer par vous-même les dégâts occasionnés par l’humidité au cœur d’une maison :

  • Moisissures
  • Champignons
  • Matériaux qui s’effritent ou s’endommagent
  • Odeurs nauséabondes vectrices de maladies.

Tous ces aléas pouvant rendre rapidement la vie insupportable au cœur d’une salle de bain sont le combat quotidien de la VMC. En garantissant l’élimination rapide du taux d’humidité dans la salle de bain, la VMC évite la prolifération de bactéries qui se développent à toute vitesse au contact de l’eau. Conçues selon les normes environnementales et écologiques en vigueur, les VMC nouvelles générations retirent le nécessaire pour éviter la surconsommation d’énergie.

Les plus téméraires d’entre vous sauront certainement les installer avec un peu de connaissance en électricité.

L’entretien de la VMC : une condition nécessaire à la durée de vie de l’appareil

Tout appareil électrique se pérennise sur la durée avec un minimum d’entretien. La VMC nécessite un petit coup de nettoyage régulier tous les deux mois. Ici, pas la peine de jouer les apprentis bricoleurs pour optimiser la propreté du système de ventilation.

L’opération consiste à retirer avec un chiffon microfibres les excédents de poussière pour que le système d’aspiration continue à fonctionner sans problème. Éventuellement, si des dépôts gras se développent au sein de la bouche, utilisez un produit dégraissant pour arriver à vos fins. Ces gestes fréquents et habituels ne prennent pas plus de 10 minutes. Ils permettront de perfectionner le système d’aspiration lorsque celui-ci perd en vitesse à cause d’éléments extérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *