Quel est le meilleur bois de chauffage pour vous chauffer à la maison ?

Oct 12, 2022 | Maison

Il existe beaucoup de types de bois de chauffage que vous pouvez utiliser pour vous chauffer à la maison. Que vous achetiez des palettes de bûches de bois densifiés, que vous utilisiez du hêtre plutôt que du frêne, vous n’aurez pas la même durée de combustion et la même chaleur.

Il est donc important de bien connaitre les différents bois de chauffage existant et de choisir le plus adapté à votre situation.

Les hommes se chauffent au bois depuis plus de 4000 ans. Ce n’est pas étonnant, car le bois offre de nombreux avantages : En tant que combustible traditionnel, il crée une atmosphère chaleureuse et, grâce à la technique de chauffage moderne, il assure une chaleur durable et respectueuse de l’environnement.

Avantages et inconvénients du bois de chauffage

De manière tout à fait classique dans un poêle en faïence, une cheminée ou dans un chauffage au bois ou hybride, le bois de chauffage, en tant que source d’énergie renouvelable, est nettement supérieur aux combustibles fossiles tels que le pétrole et le gaz naturel à de nombreux égards :

Comme il libère exclusivement, lors de sa combustion, la quantité de dioxyde de carbone fixée pendant la phase de croissance de l’arbre, la bûche permet un chauffage neutre en CO2. Et ce, à des prix très avantageux : L’économie de prix du bois de hêtre par rapport au mazout peut parfois atteindre 25 %.

En contrepartie, on accepte volontiers les légers inconvénients du bois de chauffage : alors qu’un chauffage au fioul ou au gaz réchauffe ta maison sans que tu n’aies à intervenir, tu dois régulièrement alimenter un poêle à bois et enlever les cendres. De plus, tu as besoin d’un espace de stockage où tu peux garder le bois de chauffage au sec jusqu’à ce qu’il soit brûlé.

Cela pourrait vous intéresser : quel type de chauffage choisir entre le poêle à bois et le poêle à granulé

De plus, on peut acheter du bois de chauffage sous plusieurs formes, ce qui est assez pratique en terme de logistique et d’organisation, la majorité des vendeurs de bois vendent sous les formes suivantes :

  • palette de bois de chauffage
  • palette de bûches de bois
  • Bûches de bois à l’unité

Aperçu des avantages et des inconvénients du bois de chauffage :

  • Chauffage neutre en CO2
  • Chauffage économique
  • Ambiance chaleureuse
  • Réapprovisionnement fréquent
  • Espace de stockage nécessaire

Des alternatives naturelles aux bûches

Se chauffer au bois, c’est aussi possible avec des bûches de bois.

Comprimées de manière très dense à partir de résidus de bois secs, les bûches séduisent par leur faible humidité résiduelle et leur pouvoir calorifique élevé. Cependant, tu dois renoncer au crépitement et au jeu de flammes des bûches.

Les pellets de bois sont une autre alternative. Ces petits granulés cylindriques sont également fabriqués à partir de résidus de bois non traités. Ils ne peuvent toutefois être brûlés que dans des poêles spéciaux.

Bûches de bois chauffage

Essences de bois de chauffage : Particularités et valeurs calorifiques

On peut acheter différents types de bois de chauffage, mais en principe, on distingue entre :

  • Bois de chauffage tendre
  • Bois de chauffage dur

On peut également parler de bûches de bois densifiés.

Le bois dur, c’est-à-dire le bois de feuillus comme le hêtre, le chêne ou le bouleau, est particulièrement adapté comme bois de chauffage. Grâce à sa densité élevée, il chauffe longtemps et uniformément.

En revanche, le bois tendre, qui comprend le bois de conifères comme le pin, l’épicéa ou le sapin, a même un pouvoir calorifique légèrement supérieur à celui du bois dur, contrairement à ce que l’on pense généralement. Toutefois, en raison de sa combustion plus rapide, tu dois le recharger plus souvent.

En raison de leur popularité, les bois durs sont généralement un peu plus chers.

Découvrons ci-dessous les essences de bois les plus couramment utilisés comme bois de chauffage :

Bouleau

La forte teneur en huiles essentielles du bois de bouleau permet de diffuser un parfum bienfaisant dans toute la maison.

Malgré sa densité élevée d’environ 600 kg/m³, ce bois de chauffage brûle très facilement et produit rapidement une chaleur agréable même à une température faible à moyenne.

Le bois de bouleau frais brûle déjà étonnamment bien. Le pouvoir calorifique du bois de bouleau séché est de 1.900 KWh/rm au maximum.

Le reflet bleuté des flammes est très agréable à regarder. Il n’y a pratiquement pas d’étincelles.

Les inconvénients sont la durée de séchage relativement longue (environ un an et demi) et la difficulté à fendre le bois. Il est bon de savoir : L’écorce de bouleau se prête parfaitement à l’allumage.

Hêtre

bûche de bois hêtre

Le bois de hêtre est un classique parmi les variétés de bois de chauffage.

Son excellent pouvoir calorifique de plus de 2.000KWh/rm et sa faible teneur en résine sont remarquables.

Grâce à un comportement au feu uniforme, le bois de hêtre dégage une chaleur agréable tout en produisant peu de craquements et d’étincelles.

La densité brute élevée de plus de 700 kg/m³ entraîne une phase de séchage relativement longue d’environ deux à trois ans.

Si le bois de hêtre jouit malgré tout d’une grande popularité, c’est aussi parce qu‘il se fend facilement et que la formation de braises est stable.

Chêne

bûche de bois chêne

Avec 2 000 KWh/rm, le chêne possède un pouvoir calorifique aussi excellent que le bois de hêtre.

Avec une densité brute de 650 kg/m³, le bois de chêne sèche un peu plus lentement que de nombreuses autres essences, mais il est très résistant aux intempéries et peut être stocké sans problème pendant de longues périodes.

Après une phase de séchage de deux ans, il se fend facilement à la main.

Lors de la combustion, il n’y a pratiquement pas de bruits ni d’étincelles, mais une excellente formation de braises.

Les flammes ne sont certes pas spectaculaires, mais elles créent une ambiance agréable.

Lorsque tu allumes ton poêle avec du bois de chêne, tu dois toujours veiller à un apport d’air suffisant : En raison de la forte teneur en tanin du bois, le tuyau d’évacuation des fumées risque sinon de s’encrasser.

Frêne

Avec un pouvoir calorifique de premier ordre de 2.000 KWh/rm, le bois dur de frêne brûle également de manière merveilleusement régulière, calme et sans étincelles notables.

Il convient donc parfaitement aux cheminées ouvertes. Les braises qui se forment durent longtemps.

Toutefois, en raison de sa dureté, il est relativement difficile de fendre le bois.

De plus, la densité élevée du bois (740 kg/m³) entraîne un séchage lent, ce qui nécessite un stockage d’environ deux à trois ans.

Pin

Les pins font partie des arbres à croissance très rapide, c’est pourquoi leur bois de chauffage est relativement bon marché.

Le pouvoir calorifique de 1 700 KWh/rm est certes moyen, mais le bois de pin est facile à fendre et à stocker.

Au bout d’un an, il présente déjà une humidité résiduelle optimale.

Comme le pin brûle rapidement et dégage une chaleur considérable, il est particulièrement utile pour alimenter la cheminée.

Le crépitement prononcé, dû à la forte teneur en résine du bois de poêle, crée une atmosphère chaleureuse.

C’est pourquoi tu ne dois utiliser le pin que dans des chambres de combustion fermées.

Mélèze

En ce qui concerne le pouvoir calorifique, le mélèze joue dans la même ligue moyenne que le pin.

Les deux bois se ressemblent également en ce qui concerne la teneur en résine, qui provoque également des craquements bien audibles et des étincelles prononcées.

Tu peux acheter du bois de mélèze frais à tout moment : Il se fend et se stocke facilement, mais il est assez lourd.

Mélange de bois dur

Parfois, il n’est même pas nécessaire de se limiter à une seule espèce. De nombreux fournisseurs proposent également des « mélanges de bois dur » dans leur assortiment. Généralement sous forme de palette.

Celui-ci se compose généralement des bois durs les plus appréciés et apporte ainsi de la variété dans la cheminée.

La composition concrète peut varier en fonction du fournisseur et de la saison.

Stocker correctement le bois de cheminée

L’endroit idéal pour stocker le bois de chauffage est ensoleillé, sec, à l’abri des intempéries et bien ventilé, et pourrait donc se trouver par exemple sur le côté sud de la maison.

Peut-être que ton abri de jardin possède un toit en pente : tu pourrais alors stocker les bûches sous la forme d’un tas de bois rond.

Dans tous les cas, la zone de stockage du bois de chauffage doit être suffisamment grande pour accueillir une réserve de bois d’un à deux ans. Ce n’est qu’ainsi que tu auras toujours en réserve des bûches séchées de manière optimale. Il est vraiment très important de sécher son bois de chauffage, cela dans l’objectif d’avoir des meilleurs rendements une fois que vous utilisez les bûches.

Pour que le bois de chauffage ne prenne pas l’humidité par le bas, il faut dans tous les cas une base en bois équarri, en palettes ou en pierres.

La meilleure protection contre la pluie est un toit. Si tu recouvres le tas de bois d’une bâche en plastique imperméable à l’air, l’humidité accumulée peut rapidement entraîner la formation de moisissures. Pour la même raison, le stockage à la cave n’est recommandé que pour les bûches très sèches : même dans les pièces fermées, la circulation de l’air est souvent insuffisante et les moisissures font rapidement pourrir le bois de chauffage.

Quelle est l’humidité résiduelle optimale pour le bois de chauffage ?

Pour être adapté au chauffage, le bois de chauffage doit présenter une humidité résiduelle de 15 à 20 % maximum.

Il atteint généralement cette valeur après deux à trois ans de stockage. L’humidité résiduelle peut être vérifiée à l’aide d’un humidimètre disponible dans les magasins de bricolage.

Si l’humidité du bois est supérieure à 30 %, les bûches sont considérées comme fraîches et ne peuvent pas encore être brûlées.

Quel est le meilleur bois de chauffage ?

En principe, le meilleur bois de chauffage a une humidité résiduelle de 15 à 20%. Elle est atteinte après deux à trois ans de stockage ou après un séchage professionnel en chambre.

En ce qui concerne le type de bois de chauffage, il n’existe pas de « meilleur bois de chauffage ». Le tout est de choisir le format le plus le plus adapté ( bûches de bois, palette), au niveau de maturation souhaité ( bûche seiches, bûches densifiées). L’essence du bois peut également rentrer en ligne de compte.

Les bois tendres comme l’épicéa ont un pouvoir calorifique légèrement plus élevé, mais brûlent plus rapidement. Les bois durs comme le hêtre brûlent plus uniformément et plus lentement.

De petites particularités, comme les huiles essentielles du bois de bouleau, donnent à la flamme une légère teinte bleutée et lui confèrent un parfum agréable.

En principe, tout bois ayant une humidité résiduelle correcte convient bien pour le chauffage dans la cheminée.

Une chose est sûre : le bois de chauffage préféré des Français est le hêtre !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

Comment choisir une plaque de cuisson ?

Comment choisir une plaque de cuisson ?

Les plaques de cuissons font parties des indispensables dans la cuisine, qu’il soit fixe ou mobile. La plupart des ménages français ont des plaques de...