Quelle puissance en Kw choisir pour mon poêle à bois ?

Sep 1, 2022 | Maison

L’une des questions les plus fréquentes lorsqu’on souhaite acheter un poêle à bois est celle de la puissance nécessaire. Nous souhaitons apporter une réponse décente à cette question dans cet article. Vous serez peut-être surpris par cette affirmation préalable : la puissance thermique maximale de votre poêle à bois ne dépend pas uniquement de la puissance thermique maximale, mais en fin de compte de vous ! La puissance en kW est l’un des indicateurs les plus surestimés.

Commençons par énumérer tous les facteurs qui influencent la capacité de chauffage réelle d’un poêle.

  • la taille de la pièce dans laquelle le poêle est installé ou des pièces à chauffer
  • le degré d’isolation des pièces à chauffer
  • la quantité de bois de chauffage utilisée pour la combustion du bois
  • la qualité du bois de chauffage
  • la fonctionnalité de l’installation de chauffage (par exemple, un tirage fort ou faible de la cheminée)

Aspect important pour la sécurité : la taille de la pièce

Lors du choix du poêle, il est tout d’abord important de ne pas surdimensionner le poêle. Ainsi, la pièce dans laquelle le poêle est installé doit avoir une certaine taille minimale. Pourquoi cela : la combustion du bois consomme de l’oxygène. Si la pièce est trop petite, la saturation en oxygène de l’air chute après quelques heures seulement.

Si, en outre, la pièce ne dispose que d’une seule ouverture de porte, l’air frais ne peut pas être amené en quantité suffisante. Des signes tangibles de fatigue apparaissent alors.

La formule courante suivante est utilisée pour calculer la taille minimale de la pièce d’installation (le calcul ne concerne pas les modèles indépendants de l’air ambiant) :

4 m³ environ sont nécessaires par kW produit, si le poêle brûle par exemple pendant 5 heures et est alimenté en permanence par 2 kg de bois (8 kW), vous avez besoin d’environ 160 m³ d’air riche en oxygène.

Avant l’achat, tenez donc compte de la taille minimale de votre pièce, que ce soit pour avoir une bonne répartition du chauffage et même pour les distances de sécurité à respecter lors de l’installation d’un poêle !

Comment sont isolées les pièces de votre habitation ?

Un indice important pour la performance ultérieure de votre poêle à bois est également ce que l’on appelle la capacité de chauffage de la pièce. Il s’agit de la capacité d’un poêle à chauffer une pièce entière. Une formule simple pour calculer la capacité de chauffage de la pièce :

0,1 kW par mètre carré de surface habitable

Pour une surface habitable de 80 mètres carrés, vous avez donc besoin d’un poêle d’une puissance calorifique nominale d’au moins 8 kW.

Cependant, plus vos pièces sont mal isolées, plus le nombre de kW de votre nouveau poêle devrait être élevé. Mais la capacité de chauffage de la pièce n’est pas le seul facteur déterminant pour le nombre de kW de votre poêle.

La plage de puissance

Dans la description des performances d’un poêle, on mentionne généralement la puissance thermique nominale. Il s’agit d’une valeur indicative qui décrit la puissance thermique maximale en fonctionnement continu. Comme il s’agit ici d’une valeur d’essai développée en laboratoire, il faut plutôt considérer dans la pratique la quantité de bois de chauffage mise en place.

La puissance du poêle est presque exclusivement due à la quantité de bois, au type de bois et à l’humidité du bois.

Pour une alimentation de 1 kg de bois avec une teneur en humidité inférieure à 20%, il faut compter avec une puissance de combustion d’environ 4 kw. Pour 2 kg de bois, elle est de 8 kW.

En fonction du rendement du poêle, on calcule à nouveau la puissance de l’air chaud et du rayonnement.

Notre recommandation pour le choix du poêle

Ce qui est souvent sous-estimé, c’est le rendement. Celui-ci indique en effet l’efficacité de votre poêle en plein fonctionnement.

Pour obtenir des rendements élevés et ainsi chauffer de manière économique et écologique, vous devriez dimensionner votre poêle le plus petit possible. En effet, une combustion chaude permet d’une part d’émettre moins de substances nocives et d’autre part d’obtenir un rendement maximal. Mais si le poêle est trop grand, vous devez toujours le chauffer de manière restreinte, ce qui peut entraîner une réduction de la puissance de chauffage et une augmentation de la condensation.

Avant d’acheter un poêle dans un magasin, vous devez tenir compte des quatre aspects suivants !

  • Où le poêle sera-t-il installé ?
  • Quelle est la taille des pièces que vous souhaitez chauffer ?
  • Quel est le degré d’isolation de celles-ci ?
  • Savez-vous comment chauffer correctement ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES